FFTEAM

Forum JDR basé sur l'univers de Final Fantasy
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Au-dela

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Topaze Aryia
Sergent
avatar

Nombre de messages : 5598
Age : 28
Poste : Dresseuse Débutante
Spécialitée : Chevalier Dragon
Affecté(e) à l'équipe : Gamma

Compétences et équipement
Compétences:
8/18  (8/18)

MessageSujet: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 14:59

Beaucoup de gens y viennent pour voir l'esprit de certains morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legiyan.new-forum.net/index.htm
Topaze Aryia
Sergent
avatar

Nombre de messages : 5598
Age : 28
Poste : Dresseuse Débutante
Spécialitée : Chevalier Dragon
Affecté(e) à l'équipe : Gamma

Compétences et équipement
Compétences:
8/18  (8/18)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 15:18

Topaze ne tarda pas à arriver dans l'au-dela. Elle regarda autour d'elle et s'approcha du rebord du plateau. Elle était plongée dans ses pensées.

(*Maman, papa, je vais sûrement les revoir ici... Mais cette fille... Est-elle morte ?*)

Une silhouette apparut devant elle. Une jeune femme aux longs cheveux blonds un peu plus sombre que ceux de Topaze et aux yeux émeraude. C'est ce qui la frappa en premier, il ressemblait étrangement aux yeux de Rufus quand il se préparait à utliser Merton.

(*C'est elle, maman... mais... Aurait-elle été exposée à la mako ? Interessant... Et papa ? Lui aussi ?*)

A peine avait-elle formulée cette question qu'une autre silhouette apparut auprès de sa mère. Un homme cette fois-ci. Il paraissait cinq ans de plus que la femme, des cheveux noirs, des yeux bleu cerclé d'un anneau gris. Il avait les traits sévère. Topaze l'avait déjà vu en photo, mais elle fut frappé par la dureté de son visage.


(*Forcément... Il était bannisseur...*)

Elle les observa. Contrairement à ce qu'elle pensait, cette vue lui réchauffa le coeur. Elle esquissa un sourire et resta un long moment à les contempler, elle avait oublié Yohko, Nilfheim assis à coté d'elle et même Fanamy qui se trouvait sûrement encore à la ligue, toutes ses pensées étaient rivés par ses parents qu'elle avait oublié et qui pourtant lui semblait si familier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legiyan.new-forum.net/index.htm
Yohko Kurama
Soldat 1er Classe
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 26
Poste : Gardien de Base
Spécialitée : Guerrier
Affecté(e) à l'équipe : Non affecté

Compétences et équipement
Compétences:
5/20  (5/20)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 15:48

Yohko arriva devant l'au-dela, il se tatait a rentrer puis y rentra. Il se mit a courir pour rattraper Topaze et arriva.
Topaze!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Topaze Aryia
Sergent
avatar

Nombre de messages : 5598
Age : 28
Poste : Dresseuse Débutante
Spécialitée : Chevalier Dragon
Affecté(e) à l'équipe : Gamma

Compétences et équipement
Compétences:
8/18  (8/18)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 15:59

Topaze ne se rendit même pas compte de la présence de Yohko. Elle restait là, contemplant le couple, droite, les poings serrés, le regard fixe et ayant pourtant un sourire aux lèvres. Dans sa tête les pensées se mélanger. Elle savait à présent que la fille de son rêve était vivante, elle avait beau redessiner ses traits dans son esprit, aucune personne semblable n'apparaissait devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legiyan.new-forum.net/index.htm
Yohko Kurama
Soldat 1er Classe
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 26
Poste : Gardien de Base
Spécialitée : Guerrier
Affecté(e) à l'équipe : Non affecté

Compétences et équipement
Compétences:
5/20  (5/20)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 16:02

Topaze sa va?
Yohko la regardait, son air triste, il sentait qu'il ne devait parler et qu'elle était dans ses pensés, en train de recherché quelqu'un.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Topaze Aryia
Sergent
avatar

Nombre de messages : 5598
Age : 28
Poste : Dresseuse Débutante
Spécialitée : Chevalier Dragon
Affecté(e) à l'équipe : Gamma

Compétences et équipement
Compétences:
8/18  (8/18)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 16:14

Topaze détourna le regard une seconde et hocha la tête affirmativement avant de regarder le couple de nouveau.

Mes parents...

Se parlant à elle même, elle ajouta :

Il manque cette fille.... Je suis presque sûre qu'elle fait partie de mon passé... Je dois en avoir la preuve... Si elle vivante, je vais devoir en parler une fois arrivée à Besaid...

Elle se tourna soudain vers Yohko, avec un air grave.


Dès demain on part à Luca et on ne s'arrêtera pour se reposer qu'une fois à Besaid. Ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legiyan.new-forum.net/index.htm
Yohko Kurama
Soldat 1er Classe
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 26
Poste : Gardien de Base
Spécialitée : Guerrier
Affecté(e) à l'équipe : Non affecté

Compétences et équipement
Compétences:
5/20  (5/20)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 16:18

D'accord.
Un autre couple apparut lorsqu'elle a parler de ses parents. Yohko les regarda et commenca a partir, de l'au-dela.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Topaze Aryia
Sergent
avatar

Nombre de messages : 5598
Age : 28
Poste : Dresseuse Débutante
Spécialitée : Chevalier Dragon
Affecté(e) à l'équipe : Gamma

Compétences et équipement
Compétences:
8/18  (8/18)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 16:22

Topaze s'attarda un peu regardant l'autre couple, puis avec un signe de tête à l'adresse de ses parents, elle rejoignit Yohko que Nilfheim avait déjà suivi.

C'était tes parents ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legiyan.new-forum.net/index.htm
Yohko Kurama
Soldat 1er Classe
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 26
Poste : Gardien de Base
Spécialitée : Guerrier
Affecté(e) à l'équipe : Non affecté

Compétences et équipement
Compétences:
5/20  (5/20)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 16:23

Je ne veut pas en parlait, désoler.
Yohko avait un air triste que Topaze avait vu.
Au faite on n'a qu'une seule chambre. Tu prendra le lit je dormirais par terre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Topaze Aryia
Sergent
avatar

Nombre de messages : 5598
Age : 28
Poste : Dresseuse Débutante
Spécialitée : Chevalier Dragon
Affecté(e) à l'équipe : Gamma

Compétences et équipement
Compétences:
8/18  (8/18)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 16:26

D'accord...

Hum... Pourquoi moi sur le lit ? Chacun son tour. Cette nuit, c'est moi qui dort par terre. Que tu le veuilles ou non.

Elle posa sur lui un air grave


Et interdiction de me porter sur le lit. J'ai décidé que je te le laissais et je ne reviendrais pas là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legiyan.new-forum.net/index.htm
Yohko Kurama
Soldat 1er Classe
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 26
Poste : Gardien de Base
Spécialitée : Guerrier
Affecté(e) à l'équipe : Non affecté

Compétences et équipement
Compétences:
5/20  (5/20)

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 21 Avr 2007 - 16:27

Yohko et Topaze avancerent en direction de l'auberge, il avait un petit sourire sur le coter.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nassim.
Soldat
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 23
Poste : Cavalier de base
Spécialitée : Guerrier
Affecté(e) à l'équipe : Non affecté

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Dim 6 Mai 2007 - 21:40

Nassim arriva dans l'au delà

(*Je vais pouvoir voir mes parents*)

Ses parents apparurent

Bonjour papa,bonjour maman

Soudain une petite fille apparut

...

Une larme coula sur sa joue

Bonjour..."snif" petite soeur..."snif"

Il sécha sa larme

Je jure que je vais vous venger

Nassim raconta ce qui s'était passé depuis qu'ils étaient morts

Je dois m'en aller , je reviendrais je vous le promé

Puis il partit dans le monde(normal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanna Malanox

avatar

Nombre de messages : 165
Age : 40
Poste : Pilote de base
Spécialitée : Tireuse
Affecté(e) à l'équipe : Non affectée

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Mer 30 Mai 2007 - 1:19

Elle arriva avec sa même démarche nonchalente

Une ombre apparut derrière Jeanna

salut frangin, ça fait un bail

Elle se tourna vers la silhouette imposante de son frère, avec le même regard froid d'auparavant, les mêmes yeux noisettes ,la forte et imposante stature

je suis simplement venu te dire...que tu vas être fier de moi, Kael

elle eut ce même rire froid et tourna les talons

see ya later, Kal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilium

avatar

Nombre de messages : 898
Age : 26

MessageSujet: Re: L'Au-dela   Sam 17 Jan 2009 - 23:54

Le tour du monde en 24 heures par Lilium ?...Non, tout de même pas. A peine avait-elle quitté Bevelle, qu'elle se trouvait déjà à Guadosalam. Le temps et l'espace n'avaient-ils aucune emprise que la fille de l'Air ? Sans doute aurait-elle apprécié cette explication, bien que la vérité soit tout autre.
A la seconde même où elle avait posé le pied dans la Plaine Félicité, elle s'empara d'un chocobo, théoriquement destiné à la location. Location, qui se termina en donation après un petit tour de passe-passe, quelques manipulations mentales, et une explication véreuse. La suite fut simple, elle aussi. Elle ne cessa de pousser la bête dans ses limites extrêmes, ne lui accordant aucun répit. Elle lutta avec vaillance, durant des heures, distançant monstres et moto-jets, ignorant les ronces et les pierres...
Et termina foudroyée alors que se profilait l'entrée de la ville Guado. Paix à l'âme de celui qu'elle avait nommé, en tout modestie "Magne-toi".

Elle ne s'était pas attardée dans l'austère Guadosalam. Rien à voir, et de toute manière, les autochtones sont assez...antipathiques. Et nul doute qu'ils n'auraient gère apprécié la compagnie d'une pile nucléaire pareille. Eux, dotés d'un tel flegme, d'une telle élévation spirituelle, et d'un tel raffinement...Enfin ça, c'est ce qu'ils disent. A ses yeux, ils n'ont aucun autre mérite que d'avoir laissé parler leur prétention. Ce qui n'est, il faut bien l'admettre, pas tout à fait faux.
Noblesse d'âme et de corps ? Bonnes manières ? Richesse culturelle ? Des blagues ! Que nenni ! Si seulement ils pouvaient avoir, ne serait-ce qu'un aperçu, de la grandeur Aeria, même les lamentations leurs deviendraient insoutenable, un effort tellement vain, qu'ils finiraient par les abandonner, et par se jeter du haut d'une falaise, en rang, et en synchro.
Enfin, une seule chose l'intéressait ici: l'Au-Delà. Jamais, jamais elle n'avait posé le pied ici. Jamais, elle n'avait encore trouvé la force d'y venir. Trouver une quelconque force ?...Non, c'est faux. Il ne s'agissait pas d'une puissance cachée quelconque. Elle n'avait, simplement, pas encore transpercé les barrières la retenant prisonnière. Sa vitre, s'était brisée, dès lors qu'elle s'était poignardée.
Travailler pour vous ? Rester dans un doute salvateur, ne pas savoir, ignorer...? Cela ne pouvait plus durer. La vérité, il allait falloir l'accepter, maintenant. S'émanciper de ces anciens liens, de ces antiques chaînes, qu'elle avait traîné, tout au long de son existence. Douce captivité, prison hermétique de l'esprit, brouilleur de pensées...voilà, ce qu'étaient en réalité ses principes et ses buts. Un fil directeur, auquel elle s'était arrimée, et qu'elle ne voulait plus lâcher, de peur de partir à la dérive, sans jamais trouver un port, un bateau, un îlot même...Une phobie, une réelle phobie. Sombrer à jamais dans les abysses de la folie, ne plus supporter l'infini, qu'il soit derrière ou devant, ne plus arriver à concevoir le néant qui l'entourera à jamais...non, inconcevable, impossible.
Peu à peu, pas après pas, elle s'était détachée. Avait arraché ses entraves, et s'était extirpée de sa caverne. Désormais, elle rampait, rampait vers la lumière aveuglante, brûlante. Lucidité. Garder les yeux ouverts, quoi qu'il arrive, regarder, comprendre, mémoriser, et ne jamais, jamais oublier.

En face d'elle, se profilait la porte du monde des Morts. Une fine membrane, retenant furolucioles et âmes errantes. La croyance veut que les décédés continuent à vivre dans cet endroit, alors qu'en réalité, l'explication est tout autre: simple réaction entre les furolucioles, concentrées au point d'en saturer l'espace, et les souvenirs.
Elle voulait voir. Elle voulait voir ce que signifiait ces apparitions, si réellement, elles étaient liées à sa mémoire, bien altérée par la souffrance et les larmes.
Le silence. Complet. Rien, rien ne bougeait, ni ne bruissait. Pas l'ombre d'une respiration, pas le souffle de la moindre brise. La Mort elle-même, hantait ces murs, flottait dans le vide omniprésent...Pas question de se retourner.
Elle traversa le portail, et s'illumina d'un intense halo bleu. Qu'était-ce ?...Qu'était-ce au final, cette lueur, qui n'avait jamais cessé de hanter sa vie et son corps ? Dès lors qu'elle entrait en contact avec son arme, avec une quelconque magie de cette planète. L'auréole ? Un ange...un ange solitaire et ravagé par le poids de sa propre existence de servitude. Impossible, le poste est déjà brigué par trop de monde, c'est d'un banal...
Cette pensée la fit sourire. Dans on esprit, se matérialisait cinq de ces êtres ailés, ceux du passé, ceux du présent, ceux du futur...

Un ange sans visage, longue robe blanche et or, portant une lame maudite...un pseudo-ange, venu d'un passé de douleur. Israfel.
Chétif et vêtu d'un simple halo rose et violacé, tenant ce sera à jamais la maison d'une âme déchue. Une paire d'ailes venues d'un présent, destinées à protéger ce qu'il n'obtiendra jamais. Fanamy.
Dès lors, se profilent de longues plumes noires, le doux contact d'un rasoir effilé. Portant dans une main à jamais perdue, un esprit morcelé, une âme brisée par les regrets. A jamais l'esclave de son bourreau, hanté par une haine dirigée vers celui qu'on ne peut haïr. Datenshi.
L'auréole verte du sang de la planète, le blanc si paradoxal, une apparence pure, pour cacher la plus grande concentration de vices et d'atrocités de l'univers. Celui qui convoite, et ne sera jamais, nanti des ailes d'acier, créées dans le but de devenir ce que la planète lui a refusé. Rufus.
Le blanc immaculé des ailes de chair, de membranes, et non de plumes. Le halo du néant, le visage du rien, et la lance empoignée, dans le but de pourfendre ce qui n'est pas censé être. Né d'un futur probable, dans le but d'empêcher la continuité d'un présent noyé dans l'inertie. Aeria.

Aeria...ce qui s'étendait sous ses yeux à présent, ne faisait que lui inspirer ce mot. Immondes fleurs, immondes niaiseries nées de l'imagination d'un créateur puéril et agonisant sous le mièvre.
Ce paradis, est-ce vraiment cela le royaume des Morts ? Impossible. Paradis...décharge, décharge des sentiments les plus gluants de l'humain, une tentative vaine et idiote de rendre la fin, et le néant plus simples à concevoir. Une conception, de ce que sera votre pseudo seconde vie ? Est-ce là tout ce que vous savez faire ?
Risible, méprisable, pitoyable.

Elle leva les yeux, vers le ciel noir qui s'étendait à l'infini, par delà son regard, par delà les limites imaginées par ce créateur si peu créatif.

Rien.

N'êtes vous donc pas là ? N'ai-je pas de souvenirs valables, pour que les nobles furolucioles agissent ? Ne suis-je pas assez bien pour vous ?!...
Seule. Elle était seule, au milieu de cette île inexistante, simple concrétisation de l'imaginaire collectif. Finalement...cet endroit, était-il un tant soit peu réel ? Y'a t-il une réalité, à cette chose ? L'inconcevable, ne peut être perçu, ne peut être accepté...et ne peut exister. Cet Au-Delà...n'est pas l'Au-Delà. Aucun humain, aucun guado, ronso...ne pourra jamais laisser une place dans son esprit, au néant. Néant, ne sera pas. Néant, ne peut être conçu, ne peut être perçu...un concept qui ne peut exister...le mot et le concept, sont pourtant là, et évoquent, à ceux qui l'entendent...des impressions ? Un sentiment quelconque ?...Faussé ! C'est totalement faussé !
Le néant des humains n'est pas le véritable néant. Cet Au-Delà...est un ersatz. Un succédané à ce qu'ils n'arriveront jamais à créer.

Elle éclata de rire, à ces pensées si inutiles. Acédie...


Me serais-je donc infiniment trompée ? De tels espoirs, pour si peu de choses...n'êtes vous pas la, quelque part, à m'écouter geindre de la sorte ? A vous réjouir de ma lente progression, vers la flamme que vous avez toujours essayé de dissimuler ? Ne soyez pas stupides, cessez...cessez tout simplement de continuer à espérer. Il n'est même plus question, que je dédie mon existence à achever les vôtres. Trahison...personnelle, je ne fais que revenir, sur des limites et des voies que j'avais préconçues, avant même de réellement savoir ce qu'il en était. Trop enjouée que j'étais...trop ravie d'échapper à l'inertie, à la lucidité, trop heureuse de remettre mon libre arbitre dans l'armoire. C'est de ça, qu'il s'agit, après tout...d'une peur de la liberté.

Je n'ai plus envie de rester une marionnette. Gardez les fils en guise de souvenir et de paiement, mais n'imaginez même plus vous en servir un jour. Je m'assurerai, dussè-je y passer 20 000 autres années, que jamais plus, votre appât ne fonctionnera. Brûlez l'armoire, faites fondre les chaînes, arrachez également le pilori, et broyez le. Il est des décisions, que l'on se doit de prendre, quoi qu'il advienne. Je pourrais continuer à tergiverser de la sorte, durant de nouvelles éternités, mais...la paresse prime. Paresse, et ennui. Deux pestes, que je vais m'empresser de fuir...enfin, surtout la deuxième, la première est un oreiller, que je me complais à tester et re-tester, aurore après aurore.

Volet-face. Dernier regard à à cette péniche, prête à couler, sur laquelle s'entassent les déchets spirituels de cette conscience globale, malade et contagieuse, qui n'a pour autre vocation que de faire naître des infâmes parasites, dénués de toute facultés cognitives, et ne servant qu'a faire sombrer, un peu plus, la réalité dans la médiocrité.

Adieu, Ersatz...

Pour la seconde et dernière fois, elle traversa la barrière, séparant le monde des morts, de celui de ceux qui feraient mieux de l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Au-dela   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Au-dela
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infiltation a la mafia : Dela Rosa
» Un mode au marteau (Marteau de la terps)
» Yeh, projet de pandawa feu terre CC au niveau 90
» [E10] 1/8 de finales Rhône-Alpes - Pays-de-la-Loire
» Google Maps - Les membres de la communauté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FFTEAM :: Spira :: Guadosalam :: L'Au-Delà-
Sauter vers: